Biodiversité : accélération de la disparition d’animaux sauvages

Selon un rapport du WWF, publié ce mardi 30 octobre, 60% des populations d’animaux sauvages ont disparu sur Terre en moins de 50 ans. En cause, la destruction de l’habitat de ces animaux par les humains. Aujourd’hui, seul un quart des terres ont échappé aux activités humaines.

C’est un pourcentage qui ne cesse d’augmenter. Tous les deux ans, le WWF (World Wide Fund) réalise un rapport sur l’état de santé de la planète et l’impact de l’activité humaine. En 2016, dans son dernier rapport “Planète vivante”, le WWF indiquait déjà que 58 % des populations de vertébrés avaient disparu entre 1970 et 2012 contre 52 % dans le précédent rapport. Cette année, le WWF révèle que ce pourcentage est passé à 60 % entre 1970 et 2014. Comment expliquer l’accélération de la disparition des vertébrés (poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles) ? Et comment endiguer ce phénomène ? Décryptage.

Lire

Advertisements

About Giorgio Bertini

Director at Learning Change Project - Research on society, culture, art, neuroscience, cognition, critical thinking, intelligence, creativity, autopoiesis, self-organization, rhizomes, complexity, systems, networks, leadership, sustainability, thinkers, futures ++
This entry was posted in Biodiversity and tagged . Bookmark the permalink.